Briquettes

Briquettes producers in Uganda

Les briquettes sont une alternative rentable et peu coûteuse aux combustibles nuisibles comme le bois de chauffe, le kérosène et le charbon de bois. Elles ressemblent en apparence au charbon normal mais elles sont fabriquées à partir de déchets de charbon, de résidus agricoles et de sciure de bois qui sont habituellement considérés comme des déchets inutilisables.
 
La promotion d’une utilisation étendue de briquettes mérite d’être défendue : l’utilisation actuelle de charbon et de bois de chauffe contribue à une déforestation à grande échelle dans de nombreux pays en développement, et ce d’autant plus que le coût du charbon est en constante augmentation.
 
Cliquez ici  pour en savoir plus sur la fabrication de Briquettes (manuel en anglais).
 
GVEP travaille avec les micro entreprises pour élargir le marché des briquettes et accroitre  la sensibilisation et la demande pour ce produit écologique et rentable en Ouganda, en Tanzanie et au Kenya. Au côté des partenaires locaux, nous étudions diverses façons de soutenir les entrepreneurs qui veulent démarrer, consolider ou diversifier une entreprise de briquettes. 
 
Une source alternative de carburant et une opportunité d'affaires 

Il ya trois ans Jude Kabanda a lancé son entreprise et organisation  communautaire, les Amis de l'Environnement (FEO). Fonctionnant à partir de Makindye, une banlieue de Kampala en Ouganda, son entreprise produit des briquettes pour les populations locales et les entreprises. 

Les briquettes sont une source de combustible, parfois fabriquées à partir de la poussière de charbon de bois, mais sous d'autres formes, elles peuvent être écologiquement durables, fabriquées à partir de déchets biomasse solidifiés, tels que la sciure de bois, la bagasse (produite à partir de tiges de canne à sucre), les coques de café, les rafles de maïs et le papier.

Il fut un temps où toutes les briquettes étaient faites à la main, leurs ventes rapportant à Jude moins de 100 UGX la semaine. Mais avec l'aide de GVEP, il a pu acheter une machine efficace qui lui a permis d'augmenter radicalement sa capacité de production réalisant des ventes mensuelles de 210,000 shillings ougandais (environ 58£). 

Il a reçu deux machines supplémentaires et décida  donc d'augmenter son personnel – 6 femmes locales apprennent maintenant à fabriquer les briquettes et sont également impliquées dans l'entreprise. Jude transmet son savoir et organise des séances de formation. Il souhaiterait même approvisionner les boutiques locales, supermarchés faire des livraisons à domicile.

   

Les briquettes représentent une alternative valide  quand le bois et le charbon sont rares


Les briquettes s'avèrent être une alternative potentielle à l'utilisation standard de combustibles nocifs pour l'environnement tels que le bois, le kérosène et le charbon, dans le district de Rongo du Kenya. Les briquettes, semblables en apparence au charbon de bois ordinaire, sont faites à partir d'argile, d’eau et de petits morceaux de charbon de bois qui sont normalement considérés comme inutilisables et comme déchet.
 
Grâce à un petit groupe d'entrepreneurs de Rongo , un marché très sain pour ce carburant alternatif a vu le jour, avec des habitants qui font la queue pour acheter des sacs de briquettes qui pourraient se vendre beaucoup moins chers que le charbon de bois à partir duquel ils sont faits. GVEP a soutenu  dans cette région divers entrepreneurs, qui voulaient lancer, renforcer ou diversifier une entreprise de briquettes.
 
La possibilité de l’extension du marché des briquettes est grande, l'utilisation actuelle du charbon de bois et bois de chauffage contribuant à la déforestation à grande échelle au Kenya. De plus, en raison des coûts de transport, le charbon de bois est généralement cher. Bien que la fabrication de briquettes repose sur la production de charbon de bois, elles représentent encore une utilisation économique et ingénieuse d'un combustible qui serait de toutes les façons voué à être un déchet. À court terme, les briquettes à base de poussière de charbon de bois constituent une exploitation efficace de ressources-déchets et son prix est compétitif ainsi que son utilisation. 
 
Ces entrepreneurs se penchent également sur la carbonisation de déchets «bagasse», à partir de la canne à sucre, une ressource abondante localement qui réduirait l'importation de charbon de bois, faisant des briquettes moins chère et plus écologiques. Mais aussi économique et écologique que  ce carburant puisse devenir, tout dépendra du développement  du processus de production, ses coûts et ses méthodes, et si,  avec  des recherches plus poussées, il pourrait s'étendre au-delà de l'usage domestique. Avec un bon niveau de soutien ces petites entreprises pourraient, à plus grande échelle, apporter des alternatives localement et économiquement viables aux carburants actuels actuellement mis à la disposition des communautés rurales du Kenya.
 
 
Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir le reportage photos.